Mes papilles frétillent chaque fois que ce goût unique les envahit. Je ne peux plus vivre sans lui et quand mon pot est vide, je me sens alors culinairement déboussolée !

J’ai découvert le sirop d’érable chez une amie québécoise qui vivait en suisse. Un matin, elle m’a proposé un petit déjeuner québéco-suisse : une gaufre toute chaude, à peine sortie du grille-pain, recouverte de tas de fruits (fraises, bananes, pommes, pêches...), coiffés d’une énorme cuillère de crème de Gruyère (crème fraiche très gouteuse fabriquée à Gruyère en Suisse) , le tout arrosé copieusement de sirop d’érable. Je me suis littéralement régalée et j’en ai repris une assiette, si bien qu’à midi, on n’a pas trop mangé, elle et moi !

J’ai, après mon retour de voyage, omis l’existence du sirop d’Erable, et mi-juillet 2009, ladite amie m’a ramenée du Québec , un gros pot rien que pour moi.

 

45556495p

 

Mais d’où vient ce délicieux sirop qui si souvent me défrise les papilles ?

 

On ne sait pas dater avec exactitude la découverte du sirop d’érable, on sait seulement qu’il était utilisé comme fortifiant au Canada, bien avant que le pays ne soit colonisé ! Sa présence dans quelques légendes amérindiennes lui donne un petit côté merveilleux, divin, comme si c’était  un nectar intemporel ayant traversé toutes les époques jusqu’à nos jours.

 

Comme son nom l’indique, il est issu de l’érable. C’est en récoltant la sève brute d’un érable agé d’au moins 45 ans, sève brute également appelée  « eau d’érable »,  que l’on fabrique le doux sirop : on porte le liquide à ébullition, l’eau s’évapore, et lorsque la concoction atteint environ 103 degrés, le sirop d’érable est prêt à être dévoré ! La période de récolte de l’eau d’érable varie selon les régions nord américaines qui connaissent des variations notables de climat, elle se fait en gros entre la fin de l’hiver et le commencement des beaux jours du printemps. Il existe plusieurs sirops d’érable qui se différencient par leur couleur : plus elle est foncée plus le sirop aura de goût !

 

D’un point de vue santé, s’il faut le consommer avec parcimonie en raison de sa grande concentration de sucre , il n’en reste pas moins qu’il apporte des minéraux dont le corps à besoin : calcium, magnésium, zinc et manganèse, autant d’éléments essentiels au bon fonctionnement de notre métabolisme.  De temps en temps, donc, et avec modération, ça ne peut pas faire de mal !

 

Côté cuisine, le sirop d’érable peut être simplement utilisé comme sucre dans les laitages. Personnellement j’adore en mettre dans le thé, les infusions aux fruits. Je vous propose deux recettes à base de sirop d'érable aujourd'hui : un dessert et un plat.

 

La Tartelette aux pommes caramélisées au sirop d'érable (1)


J’ai d’abord pris soin d’étaler une pâte brisée maison que ma maman avait congelée et que j’avais sorti du congélateur la veille. La pâte était un peu trop froide, alors je l’ai gardée un peu épaisse et  étalée ainsi dans les moules à tartelettes.

 

 

 

IMG_6501

J’ai ensuite épluché deux grosses pommes. Elles étaient délicieuses ! Je les ai coupées en fines lamelles et je les ai fait caraméliser dans une poêle avec 60g de beurre et 5 cuillères à soupe de sirop d’érable (pour 6 tartelettes, non, ce n'est pas diététique ! )

 

IMG_6503

 

IMG_6506

 

IMG_6511

Une fois caramélisées je les ai déposées délicatement dans les casser, du bout d’une fourchette et d’une cuillère, sur les fonds de pâte brisée.

 

 

IMG_6512

Puis j’ai enfourné ça pendant 20 minutes à 200 degrés. J'ai servi en dessert, une fois refroidi, avec une boule de glace à la vanille.

 

 

IMG_6534


 

 

IMG_6536

La recette est adaptable à d'autres fruits, comme par exemple la poire. Personnellement j'ai retenté l'expérience avec des kaki-pomme du jardin, une variété hybride. J'ai ajouté quelques noix par-dessus et la douceur du kaki-pomme a donné une texture très agréable à la tartelette.

 

tartelette_kaki

(1) Je me suis inspirée de la recette d'un ami qui lui fait une délicieuse tarte aux pommes caramélisées au miel !

 

Filet de Rouget Grillés sur lit d'émincés de poireaux caramélisés au sirop d'érable au copeaux de jambon Serrano

J'ai cuit les poireaux finement bien coupés  au fond d’une cocotte avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive. J’ai ensuite ajouté un cube de saveur et deux cuillères à soupe de sirop d’érable. Enfin, j’ai complété avec des copeaux de jambon serrano.

J'ai saisi les filets de rougets dans une poêle où j’avais fait fondre du bon beurre salés. J’ai disposé les poireaux au milieu de l’assiette et par-dessus j’ai disposé 3 rougets par assiette, une rondelle de citron, une rondelle de citron vert et une branche d’aneth.




IMG_9444