80243174_p

Je ne me souviens plus comment ça m'est venu : peut-être en feuilletant un livre de cuisine, ou peut-être parce que j'avais des courgettes et une folle envie de noix de cajou. Cette petite recette toute simple à réaliser, a toujours un très grand succès quand je la propose à l'apéritif. Il faut dire que je n'aime plus mettre de ces biscuits apéritifs gras et salés sur la table et que je préfère préparer quelques petites bouchées et verrines (surtout que j'ai 400 verrines, je le rappelle et que la lubie ne m'est pas encore vraiment passée ... hormis que je commence sérieusement à manquer de place).

Il n'y a rien de plus simple que la verrine de courgettes aux noix de cajou. Je vous l'assure. Hormis qu'il vous faut un "Denis" (mon chéri, tu es le meilleur coupeur de courgette que je connaisse) pour faire le sale boulot : c'est-à-dire couper en très petits dés la courgette moyenne. J'y arrive aussi quand je n'ai pas de "Denis" appliqué et patient sous la mains, mais c'est beaucoup plus fastidieux. Il faut de la concentration et ne pas oublier que nos doigts ne font pas partie de la recette.

Il vous faut aussi concasser 250 g de noix de cajou : les méthodes sont diverses et variées. Certains utiliseront un pilon, d'autre claqueront le sachet contre le plan de travail et enfin moi, je prends un verre bien plat en dessous, et j'écrase ainsi les noix de cajou dans une assiette. Et c'est très amusant. Surtout que piquer une noix de cajou de temps en temps en disant "oh je vais te sauver de l'affreux verre écraseur" et l'ingurgiter, c'est encore plus rigolo.

Une fois qu'on a ses tous petits dés de courgettes (on remercie son "Denis"), ses noix de cajou concassées, on met de l'huile dans une poêle/un faitout/une casserole, et quand elle est chaude, on y plonge les sublimes dés de courgettes réalisé par son formidable "Denis". On émiette un cube de kub or sur le tout, on ajoute les noix de cajou, on remue, on met du basilic (sec ou frais). On goutte, on rajoute du sel ou du kub or si nécessaire. Et on ne laisse pas trop cuire longtemps pour garder les courgettes croquante. On dépose alors la préparation dans des petites verrines et on met au frigo au moins 3h. De mon côté j'opte la plupart du temps pour 12h de frigo : ainsi la saveur de basilic se répand bien dans les courgettes et les noix. Et à l'apéro, y'a plus qu'à grignoter !

 

163772_182359485115531_935655_n