Tout a commencé à cause de plusieurs pots de miel. Tout le monde m'a offert du miel. Pourtant, le miel, je n'en suis pas particulièrement férue, du moins pas pur. Le goût est parfois assez fort et écoeurant. Mais il fait un excellent exhausteur de goût en cuisine, que ce soit en pâtisserie ou pour accompagner la viande. Hélas, ma cervelle étant souvent fatiguée, je n'avais pas d'idée originale de plat à base de miel. Il y avait bien le magret sauce au miel, ou le canard laqué au miel ou la tarte aux pommes caramélisées au miel, ou le porc au caramel au miel. Mais ça ne me disait pas. Je vous l'ai dit, je fais des caprices, il fallait que ce soit autre chose.

 

Rendue à la bibliothèque pour trouver des bouquins sur la comptabilité – oui, rien à voir avec le miel- je suis tombée sur un bouquin de cuisine qui allait répondre à toute mes attentes : il s'intitule  Je cuisine au miel. Ce livre tombait à point nommé !

 

9782226169327_j

 

J'enregistre l'emprunt de mes livres, dont ce livre collant de miel. Je rejoint mon homme qui lisait des magasines assis dans un des coins de la bibliothèque. Je m'assois à ses côtés et il me dit « tu veux qu'on y aille de suite ? ». Il y avait un implicite « j'ai pas fini de lire le super article de science qui me passionne, tu peux encore patienter quelques minutes ? ». Je m'empresse donc de feuilleter ma trouvaille et je tombe sur un titre qui au départ ne me charme pas tellement « Petits pâtés de tomates confites au miel et chèvre frais ». C'est « pâté » en fait, qui ne me plait pas. Mais à la lecture de la recette, ça me plait bien.

 

Nous repartons de la bibliothèque et allons faire un tour au marché. Je répète sans cesse « je veux du fromage de chèvre frais , je veux du fromage de chèvre frais ». Et là miracle, un crémier en propose ! De retour à la maison, j'oublie un moment pour m'occuper du repas. Et pendant que chéri part faire la sieste, je m'affaire à ce que j'ai renommé « Fondant de Tomates confites au miel et au fromage de chèvre frais ».

 

Je relis vite fait la recette et quoi « Peler les tomates » ? Ho, non hé, j'ai pas envie ! (encore un caprice ! ). J'en coupe trois petites en dés, je les mets dans la poêle avec de l'ail en poudre, du basilic, du poivre, une pincée de piment d'Espelette, deux cuillères à soupe d'huile d'olive, une bonne cuillère à soupe de miel dur de Provence et j'ai mis le tout à chauffer à feu doux. C'est à peu près ce qu'indiquait la recette à peu de chose près que je n'ai pas pelé les tomates, que j'ai mis de l'ail en poudre au lieu de gousses d'ail et j'ai rajouté du basilic, du poivre et du piment d'Espelette.

 

Une fois que j'ai obtenu une semi-purée de tomate, je l'ai gouté et j'ai constaté qu'il n'était pas utile de rajouter quelque chose et qu'on ne sentait quasi pas les peaux de tomates. Ouf !

 

J'ai laissé tranquillement refroidir les tomates. Pendant ce temps j'ai préparé mes « emporte-pièces » ronds. J'ai concassé deux petits pains grillés non prévus dans la recette et j'ai déposé les morceaux au fond de mes cercles et j'ai par-dessus, déposé une couche de tomates confites puis une bonne couche de fromage de chèvre frais, puis une nouvelle couche de tomates confites puis une cuillerée de fromage de chèvre sur le dessus parsemée de ciboulette (oui, bon ok, ça non plus c'était pas dans la recette et alors ? ).

IMGP8979

J'ai mis tout ça au réfrigérateur à 15h et je ne les ai ressortis qu'à 20h et à mon grand soulagement, ça se tenait très bien. Sinon le fondant se serait transformé en Flop …Mais non point de flop et hop hop hop !

 

IMGP8981

 

Et sur deux convives, soit moi et chéri, le plat a fait l'unanimité. Comment ça c'est pas suffisant pour être sûr que c'était vraiment bon ?

 

IMGP8985