...ouais. Les brownies c'est la vie parce que c'est bon et que y'a du chocolat dedans. Je dois vous avouer que je n'avais jamais cuisiné un brownie. Et pourtant le chocolat, j'aime ça. Il m'a fallu en avoir une envie folle en dessert pour le pique-nique d'une randonnée en Lozère pour m'y coller. J'avais tout ce qu'il fallait : beurre, chocolat, farine et oeufs... et autres garnitures. Oui, le brownie c'est pas forcément le gâteau le plus diététique de la terre, si vous craignez de prendre 2 kg à chaque bouchée, évitez. Moi, les kilos je les ai déjà et comme ça s'entretien de garder cette ronde ligne, j'ai pas peur d'un brownie. J'ai trouvé une recette je ne sais plus où sur le net, désolée, je n'ai pas noté le lien et ensuite j'en ai fait ce que j'en ai voulu. Elle indiquait de prendre 125 g de beurre, 200 g de chocolat noir, 2 oeufs, 100 grammes de sucre, 60 grammes de farine. Je suis donc restée sur cette base à quelques variables près.

 

 

Le brownie chocolat au lait et noix

 

Quand vous avez à la maison un amoureux qui adore vous aider en cuisine et qui fait toutes les tâches ingrates, envisager un brownie au chocolat au lait aux noix c'est possible. Oui, parce que vous allez lui demander de décortiquer de ses petits doigts gracieux une certaine quantité de noix. Vous savez en plus qu'il aime ça, parce qu'entre deux, un cerneau saute tout à fait par hasard entre ses dents.

 

Pendant que chéri oeuvre à casser des noix, vous vous affairez en cuisine. Parce que bon, on n'a pas dit non plus que vous alliez rien faire ! Dans un saladier, à l'aide d'un fouet, vous blanchissez les 2 oeufs , non pas avec 100 g de sucre mais avec 60 g de sucre. Je vois personnellement pas l'utilité de mettre trop de sucre puisque le chocolat est déjà sucré.

 

Sur le feu vous mettez à fondre 125 g de beurre et 200 g de chocolat au lait. Vous surveillez. Vous mettez pas à fond le feu, hein, sinon vous allez avoir du cramé au chocolat. Mais ça vous le savez. Moi je suis tête en l'air, mais vous voulez pas savoir. Quand vous obtenez un beau mélange homogène vous le versez dans les oeufs blanchis au sucre. S'offre alors à vous deux possibilités : réserver la casserole pour la lécher plus tard ou remercier votre commis d'avoir soigneusement décortiqué les noix.

 

Vous ajoutez ensuite la farine « en pluie », soit par petite dose et vous mélangez bien. Vous ajoutez vos noix, la quantité étant à votre appréciation. Et ensuite vous mettez ça au four entre 15 et 25 minutes à 200°. Le temps varie selon l'épaisseur désirée.

 

297859_258179080866904_100000244423006_1031868_2269145_n

 

Ca donne un très bon brownie au chocolat au lait avec des noix toute croustillantes. Toutefois, si vous désirez avoir la pâte un peu plus crémeuse, alourdissez la dose de chocolat.

 

Le brownie au praliné et sa petite crème anglaise.

 

Oui au praliné … tout simplement parce qu'il existe des plaques de « chocolat » intitulées « Pralinoise » qui sont délicieuses et qui sont spécialement conçues pour la pâtisserie. Quand je les ai vues, j'ai su que je ferai un brownie au praliné.

 

D'abord un brownie qui tirait plus vers le gâteau. Sous le même modèle que le brownie précédent et la même procédure avec 2 oeufs, 200 g de pralinoise (une plaque), 60 g de sucre, 60 g de farine et une bonne grosse poignée d'amande concassé.

 

317763_263622820322530_100000244423006_1054468_2506247_n

 

Avec une petite crème anglaise, ça se mange plutôt bien !

 

Ensuite avec un brownie au praliné un peu plus fondant, crémeux. Cette fois ci avec 300 g de pralinoise. Ce brownie a été dégusté lors d'un pique-nique accompagné d'un petit pot de crème anglaise. J'avais une préférence pour celui-ci, mais je sais que parfois certains peuvent être écoeuré par le côté trop crémeux, trop fort en goût;

 

315829_300523086632503_100000244423006_1207261_395484117_n

 

 

Le pavé à la noix de coco qui n'est pas un brownie, mais on s'en fout.

 

Oui, non, beh non, ce n'est pas un brownie en soit, mais comme j'ai utilisé les mêmes procédures à la différence que j'ai remplacé le chocolat par une bonne dose de noix de coco râpé, je me suis dit que ça avait sa place ici... Donc de la même façon, blanchissement des deux oeufs, le beurre fondu mélangé à la noix de coco, la farine en pluie et hop au four.

 

Accompagné d'un sorbet minute fraise-banane (fraises congelées, un peu de sucre, une banane, un poil de jus de fruits, une cuillère de crème fraiche et bwwwwooot au blender !), c'était vraiment sympa.

 

293955_257077050977107_100000244423006_1027104_7109812_n