Je n’ai découvert l’existence de ce curieux légume qu’en travaillant en supermarché et je ne l’ai gouté que quand mon papa a décidé d’en cultiver dans le jardin et j'ai de la chance, dernièrement, mes parents m'en ont donné plein. Le potimarron ressemble un peu à une citrouille miniature version difforme et pointu sur le dessus.

 

57745970_p

 

Cette ressemblance n’est pas anodine puisque le potimarron fait partie de la grande famille des Cucurbitacées. On dit qu’il est piriforme, cela ne veut pas dire qu’il a la pire forme du monde, mais qu’il a un peu une forme de poire, mais je continue à dire qu’il a une forme de citrouille mal formée. Le potimarron, comme l’indique son nom est un potiron au goût de châtaigne et la première fois qu’on en a un dans les mains, on sait pas trop quoi en faire ! Le couper en deux parait insurmontable et une fois ouvert, il y a à l’intérieur énormément à enlever : grosse graine et pulpe filandreuse. Quant à l’éplucher … une calamité. On m'a dit qu'il n'était pas nécessaire de l'éplucher et qu'on pouvait manger la peau, mais ça n'a pas été concluant quand j'ai eu essayé. Et on m'a dit aussi qu'on peut enlever la peau une fois cuit, mais je trouve ça pas très pratique car pour faire la purée je le cuis en petit morceau. Enfin bref, je fais ça à ma façon.

 

Je me dit donc qu' il faut souffrir pour avoir quelque chose de bon ! On teste en purée, en gratin, en flan, en confiture …et à chaque fois c’est un délice ! Fin, délicatement parfumé, le potimarron est vraiment un régal ! Et comme il pousse entre Juillet et Décembre et qu’on peut le conserver 3 mois dans un endroit sec, ce n’est même pas un problème d’en avoir à profusion dans le jardin …parce qu’en plus ça pousse très bien !

 

Le potimarron façon « Parmentier ».

 

« Façon » hein ! Non parce que tu me connais maintenant, fervent lecteur, tu sais que moi, je fais un peu n'importe quoi parce que j'aime être libre dans ma cuisine. Bref. J'ai donc coupé en deux le potimarron, j'ai viré les pépins, et je l'ai coupé en moyens dés. Tout est relatif, à vous d'interpréter cet adjectif « moyen ». Je plonge tout ça dans l'eau avec un ou deux cubes de kub or jusqu'à ce que ça devienne « puréeable ». Ce mot n'existe pas, mais je ne savais pas comment exprimer autrement.

 

J'écrase les morceaux cuits à la fourchette, en gros quand la texture du potimarron cuit est toute douce et fondante. En parallèle j'avais préalablement préparé du boeuf haché avec des épices, du sel, des herbes, du piment d'espelette, enfin ce qui me passe sous la main. J'ai déposé la viande au fond d'emporte pièce rond, et j'ai couvert de purée de potimarron, d'un peu d'emmental râpé et de chapelure pour le côté croustillant. J'ai servi avec une salade verte.

 

IMGP6238

 

Ce « parmentier » peut aussi se faire avec l'intégration de poivrons poêlés dans la viande, cela agrémente fort bien le plat !

 

58812307_p

58812580_p


 

Le gratin tout simple ou juste la purée

 

Bah oui, pourquoi compliquer les choses quand on peut faire simple ? Purée de potimarron seule ou gratinée, c'est aussi un régal !

 

57746075_p

 

 

Les beignets  au potimarron

 

Ouais. J'ai testé ça. Bon en fait, j'avais un reste de purée et je voulais faire des « croquettes ». J'ai donc mis au pif de la farine, du parmesan et un oeuf dans ce reste, j'ai bien mélangé et hop , j'ai mis dans la friteuse des portions formées avec deux cuillères à soupe.

 

IMGP6243

 

Résultat : pas de croquettes mais des beignets délicieusement fondants ! Du coup, la prochaine fois, je recommence !

 

 

 

Bon liste de recettes non exhaustive : y'a aussi les petits potimarron farcis à la crème et aux lardons, la quiche à la purée de potimarron, le gâteau au potimarron... etc.