Ayez d'abord une folle envie de porc au caramel que vous ferez avec les moyens du bord. D'abord découpez les côtes de porc en lamelles relativement fines aux ciseaux. Préparez ensuite la sauce en mettant les quantités qui vous inspire de cassonade et de sauce nuoc nam. Faites revenir le porc dans un peu d'huile de sésame.

 

Quand le porc commence à être cuit ajoutez par dessus votre mélange sucré.

 

Le téléphone sonne. Arrêtez le feu sous le riz cantonnais, mais oubliez d'arrêter le feu sous le porc au caramel. Allez répondre au téléphone. Raccrochez, allez faire pipi. Repartez ailleurs car vous êtes persuadés que c'est bon, votre repas est prêt.

 

Quelques minutes plus tard, humez la bonne odeur de cramé qui vient de la cuisine. Demandez vous pourquoi la moitié de la pièce est envahie de fumer. Rampez sous la fumée pour couper la bouteille de gaz et le feu.

 

Constatez qu'il n'y a pas de flamme. Toujours en évitant la fumée qui stagne en hauteur, courrez ouvrir les fenêtres en toussotant. Restez plutôt vers le sol.

 

Ouvrez la porte au voisin affolé qui arrive en caleçon pour vous demander si tout va bien car il a vu de la fumée et vous a entendu tousser. Expliquez lui que vous avez juste cramé votre porc au caramel et que vous n'aviez pas le choix que d'ouvrir les fenêtres pour évacuer la fumée. Remerciez le bien de son attention.

 

Retournez vers votre casserole. Surtout ne touchez rien ! Car ça bouille encore. Changez le programme de votre repas et admirez votre oeuvre d'art et montrez là à votre conjoint/conjointe qui choisira entre la compassion ou la moquerie ...ou les deux !

 

IMGP2251

 

Et une casserole de perdue, une !