IMGP9501

 

Ben ouais. Il m'est venu l'autre jour l'envie irrémédiable d'enfin gouter de la patate douce. Je n'avais jamais gouté, à vrai dire , à première vue, ça ne me donnait pas du tout envie. Et puis, contre toute attente , je voulais absolument faire un hachis Parmentier à la patate douce. Suivant donc cette humeur culinaire capricieuse, me voilà rendue au supermarché, en quête de ces fameuses patates douces. « 3 euros 50 le kilo ????!!!! ». Ouais c'est pas donné mais ça vient des pays tropicaux, alors je peux bien faire un effort et puis je veux absolument essayer ! Va pour deux patates.

 

Et donc ce midi, j'avais prévu de faire ce fameux Parmentier à la patate douce. J'ai donc commencé par le commencement : éplucher les deux patates. Et ça, ça a été un vrai exploit sportif ! Il faut avoir les mains agiles et musclées parce que la pelure de patate douce ne se laisse pas faire comme ça.

 

Une fois épluchées et lavées je les ai coupées en morceaux et j'ai été surprise par la couleur : du rose pâle, un peu orangé, en tourbillon dans une chair un peu plus claire. C'est presque artistique ! Je tout à cuire au bouillon avec deux cubes de kur or .

 

Pendant la cuisson je me suis attaqué à mon boeuf haché. Je ne savais pas trop quoi y mettre alors j'ai opté pour un filé d'huile de noisette, de la ciboulette, du sel au vin, un peu de poivre et du basilic. Je l'ai disposé dans deux grands emporte-pièces circulaires.

 

J'ai ensuite égouté les patates et je les ai mixées avec mon pied mixeur. Oui car mon presse-purée est encore dans le Gers et puis je n'aime pas trop les presses-purées, c'est fatigant. Une fois une purée obtenue, j'ai ajouté une cuillère à soupe de crème fraiche et un oeuf et j'ai bien bien bien mélangé pour avoir un beau mélange homogène. J'ai gouté et « Oh mais c'est incroyablement bon, doux et sucré, comme du potimarron ! ».

 

J'ai disposé la purée sur le boeuf haché, en essayant de faire une couche uniforme et j'ai râpé par dessus ce qu'il me restait d'emmental … C'est à dire pas grand chose, mais j'ai pris mon courage à deux mains et j'y suis allée au péril de mes doigts pour pouvoir raper le plus de fromage possible.

J'ai tout mis 30 minutes au four à 200 degrés et j'ai servi avec une petite salade verte.

 

IMGP9505

 

Et ? C'était bon, mais peut être un peu trop « sucré », il aurait fallu que je mélange une pomme de terre normale à la purée pour briser un peu ce goût prononcé. Mais ça s'est bien mangé, sauf que une patate douce par personne c'est un peu trop et à la fin, on n'avait vraiment plus faim !

 

IMGP9508